Comment installer un passe-pied sur son gazon ?

Le passe-pied c’est un passage étroit, un petit sentier entre différentes parties d’un jardin. L’histoire du passe-pied remonte à il y a bien des siècles, il a été inventé par les maîtres de cérémonies au Japon. Ce fut une célébration pendant laquelle les convives se mettaient en rang pour recevoir du thé de leur hôte qui était installé à l’autre bout du jardin. Le passe-pied avait alors pour but de ne pas laisser les kimonos se salir. De nos jours, il sert à aider dans la traversée du jardin, tout en reliant les allées secondaires aux allées principales. Cependant, il a de plus en plus des vertues décoratrices.

Les étapes pour installer un passe-pied sur la pelouse

Pour s’équiper d’un passe-pied, il faut réaliser quelques travaux. Il faut au préalable choisir le type de support que l’on veut adapter à sa pelouse selon son apparence. Les dalles peuvent avoir la forme ronde, carrée, ou être de forme irrégulière. Si vous avez un jardin de campagne, il vaut mieux choisir des dalles de formes irrégulières. Pour un effet chic et contemporain on peut opter pour des matériaux sobres précisément le bois ou la pierre naturelle taillée.

L’installation du passe-pied  

  • la pierre taillée : si vous optez pour la pierre, il faut parsemer le sol de crépi pour schématiser la situation du prochain sentier. Placer ensuite, les dalles sur la surface en tenant compte des distances entre les pas. Il faut s’assurer que les écarts ne soient pas trop grands, puis vous estimerez les allures et vous pourrez modifier selon vos attentes. Introduisez le fer d’une pelle ou d’une bêche tout autour d’une dalle que vous avez d’abord mis sur la pelouse afin de déterminer sa marque. Quand c’est fait, creuser en respectant les délimitations de l’empreinte que vous avez créez, puis augmentez du sable pour former une fondation avant de replacer la dalle. Vous pouvez combler les vides autour de la dalle avec du terreau et vous servir d’un marteau pour bien fixer le tout.

  • le bois : généralement surnommé le “pas japonais en ardoise”, le passe-pied en bois est aussi facile à réaliser. Comme avec les dalles, on a besoin de sable et de bois taillé en ardoise. Le procédé est plus ou moins semblable à celui décrit plus haut, notamment : indiquer le tracé du parcours, effectuer une empreinte, poser le bois et le stabiliser.

Si tout ceci vous semble difficile, vous pouvez faire appel à un expert.