Comment avoir des cultures rentables facilement ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Bien au-delà de simple activité, le jardinage se présente comme une expérience intéressante, tant pour votre bien-être que celui des autres. S’il nourrit la famille en apportant des légumes frais sur la table, il le fait également pour le corps et l’âme. Pour les passionnés, l’objectif est d’obtenir un rendement de qualité et de quantité supérieures. Voici quelques astuces pour maximiser le rendement de vos cultures.

Conseil 1 : l’emplacement

L’emplacement est le premier facteur de rendement positif de vos cultures. Il doit avoir un impact significatif sur la santé et la croissance de vos plantes. Pour le choisir, tenez compte de certains critères :

A lire en complément : Comment réussir l’aménagement de votre extérieur ?

  • L’exposition au soleil: assurez-vous que votre potager soit exposé pendant au moins 6 à 8 heures par jour en lumière directe. Evitez les zones ombragées car elles risquent d’entrainer une croissance lente et donc des récoltes de faible quantité.
  • Le sol: assurez-vous que la zone choisie ait un sol bien drainé. Cela évite une accumulation d’eau autour de racines. Ainsi, évitez les zones où l’eau stagne après la pluie. Vos racines risquent de pourrir rapidement.
  • La proximité de l’eau: pensez à choisir un emplacement à proximité d’un point d’eau ou convenablement irrigué. Cela facilite l’arrosage régulier du potager, même pendant les périodes sèches.
  • La protection contre le vent: pensez à des options pour protéger vos plantes du vent. Pour cela, vous pouvez envisager des brise-vents ou de planter des arbustes.
  • La praticité: assurez-vous que votre potager soit accessible. Vous n’aurez pas de mal à l’entretenir au quotidien, mais aussi lors de la surveillance de vos plantes et leur récolte.

Conseil 2 : le sol

Une fois l’emplacement choisi, la prochaine étape est de préparer le sol. Cette opération garantit la prospérité et l’abondance de vos récoltes. Si le sol n’est pas assez riche en nutriments, pensez à découvrir les méthodes pour mieux le préparer à recevoir des plantes. A savoir qu’un sol bien préparé offre aux racines l’oxygène, les nutriments et la structure indispensable pour leur croissance. Voici quelques conseils pour bien préparer votre potager :

A lire en complément : Les cactus : des plantes hors du commun, nécessitant un entretien particulier

  • Evaluez la qualité du sol. Vous pouvez faire un test de pH pour identifier son taux d’acidité (acide, neutre ou alcalin). Vous pouvez également déterminer sa texture (limoneux, sableux, argileux).
  • Enrichissez votre sol en matière organique. Pour cela, ajoutez-y du fumier composté, du compost bien décomposé ou d’autres produits organiques riches en nutriments.
  • Travaillez votre sol avec une motobineuse ou une fourche-bêche.
  • Nivelez la surface du sol afin de faciliter une irrigation uniforme tout en évitant les flaques d’eau.

Conseil 3 : les plantes et ses variétés

Le succès de votre potage repose également sur le choix des plantes et de variétés. En effet, chaque plante a un besoin différent en termes de sol, de climat et d’espace. Veillez à sélectionner les bonnes plantes adaptées à votre région. Pour cela, consultez la carte de zone de rusticité de votre région. Sélectionnez les plantes qui sont connues pour prospérer dans votre localité. Ensuite, évaluez l’espace de votre potager. Si certains légumes conviennent aux petits jardins, d’autres ont besoin de plus d’espace pour se développer.

Partager.