Comment faire le choix d’une tronçonneuse ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dotée d’une efficacité qui ne dit pas son nom, la tronçonneuse constitue depuis toujours l’un des instruments primordiaux pour l’accomplissement des activités d’un bûcheron telles que l’élagage, l’ébranchage, le débit du bois de chauffage ou l’abattage des arbres. Cependant, pour faire ses divers travaux, vous avez la possibilité de faire usage d’une tronçonneuse électrique, avec fil, sans fil ou carrément utiliser une tronçonneuse thermique.

De nombreuses caractéristiques sont déterminées grâce à l’usage que vous désirez faire de cette dernière. Que ce soit un usage intensif, occasionnel ou courant, il existe des tronçonneuses adaptées et il va falloir définir vos besoins à l’avance avant de penser à effectuer l’achat. Nous vous proposons de découvrir dans la suite de cet article tous les détails nécessaires à prendre en compte avant l’achat d’une tronçonneuse.

A lire également : La musaraigne est-elle un nuisible ?

Qu’est-ce qu’une tronçonneuse ?

La tronçonneuse est un outil de jardinage avec une très bonne efficacité, ainsi qu’une aisance d’utilisation pour les travaux d’élagage. Elle ne possède ni de manches ni de lames comme la scie. Vous pouvez consulter le comparatif des tronçonneuses électriques ici.

Quels sont les éléments constitutifs d’une tronçonneuse électrique ou thermique ?

La tronçonneuse est constituée de plusieurs éléments tels qu’un bloc moteur, une gâchette, un contacteur d’allumage, une poignée de lancement, une chaine, etc.

Lire également : Les meilleures plantes retombantes

Le bloc moteur forme le corps de la tronçonneuse et aiguise le système de coupe. Il est composé des commandes, des poignées et d’ouïe d’aération. La gâchette permet pour la plupart du temps de mettre en marche les tronçonneuses électriques.

Le contacteur d’allumage et la poignée de lancement sont contenus dans les tronçonneuses thermiques. Elle dispose aussi d’un disjoncteur thermique qui coupe automatiquement le moteur dès qu’il commence par se chauffer.

Pour ce qui concerne les poignées, il faut souligner qu’une tronçonneuse dispose de deux poignées puisqu’elle doit être tenue dans les deux mains pour plus de sécurité. La première poignée est ergonomique et moulée avec le capotage et elle se trouve en général à l’arrière du corps ou au-dessus. La deuxième poignée quant à elle est tubulaire et montée à l’avant.

Ensuite, la chaine constitue la zone coupante de la tronçonneuse et elle tourne en boucle. Elle dispose de trois types de maillons à savoir : les maillons entraineurs avec limiteur de profondeur, les dents et les pièces de liaison. Le tout est rendu solide grâce à des rivets. C’est la longueur des maillons qui définit le pas de la chaine. Lorsque la vitesse de rotation est élevée, la coupe est de plus en plus efficace.

Il faut savoir qu’il existe des chaines pour les bois tendres, les bois mi-tendre et les bois durs. Les chaines ont une configuration adaptée à l’aspect des bois à découper.

Nous en venons dès à présent au guide-chaine qui est un composant plat et allongé se situant à l’avant du bloc moteur. Il sert à maintenir et à guider la chaine en mouvement.

Le frein de chaine quant à lui est un dispositif de sécurité qui sert à arrêter de façon immédiate la chaine lorsqu’elle rebondit. Il sert également à protéger la main tenant la poignée avant.

Enfin, on a le système anti-rebond qui est constitué de maillons spéciaux qui ont pour rôle de diminuer l’effet de recul au cours de l’attaque du bois par l’avant du guide.

Quelles différences y-a-t-il entre la tronçonneuse thermique et électrique ?

Avant tout, il faut dire que nous distinguons trois types de tronçonneuses, ayant chacune leurs forces et leurs faiblesses.
En premier lieu, on a la tronçonneuse électrique qui marche en 230 volts avec une puissance de motorisation variant entre 1400 et 2400 watts. Pour ce qui est de sa longueur de coupe, elle va de 20 à 45 cm.

Elle possède de nombreux avantages ainsi que quelques inconvénients. Au nom des avantages, on peut dire que la tronçonneuse électrique est écologique puisqu’elle n’émet pas de gaz polluants. En plus, elle est assez légère, car son poids varie généralement entre 3,6 et 5,2 kg et c’est cela même qui lui confère une bonne facilité d’utilisation.

Elle se démarre instantanément, émet très peu de bruit et nécessite peu d’entretien. Pour ce qui concerne les inconvénients, on peut souligner le fait qu’il doit y avoir une prise de courant à proximité de la zone et une rallonge si possible. Elle est aussi moins performante que la tronçonneuse thermique et le câble électrique peut constituer une entrave à vos mouvements.

Nous en venons maintenant à la tronçonneuse thermique. Elle possède un moteur 2 temps qui a besoin d’un mélange d’essence sans plomb et de 2% d’huile de synthèse. C’est grâce à sa cylindrée comprise entre 25 et 122 cm3 que la puissance maximale est déterminée. Elle varie en général entre 25 et 122 cm3 et a une taille comprise entre 35 et 40 cm.

Comme avantage, on peut dire que la tronçonneuse thermique offre beaucoup plus de liberté de mouvement et constitue à ce jour la tronçonneuse la plus puissante en matière d’autonomie, de performance et de rendement. Elle offre aussi un éventail de coupe plus large compris entre 30 et 90 cm.

Pour ce qui est des inconvénients, on peut dire que la tronçonneuse thermique est beaucoup moins écologique et beaucoup plus lourde que la tronçonneuse électrique. Elle émet aussi plus de bruit que la tronçonneuse électrique et son temps de démarrage est un peu plus élevé.

Son prix d’achat est évidemment beaucoup plus élevé et le prix du carburant doit aussi être pris en considération. Contrairement à son prédécesseur, le modèle thermique a besoin d’un entretien régulier.

Le dernier modèle qu’est la tronçonneuse sur batterie est doté d’une batterie au lithium-ion d’une tension comprise entre 18 V et 58 V en fonction du modèle. Plus la tension et l’intensité seront élevées, et plus la machine sera endurante avec une bonne autonomie. La longueur de coupe quant à elle varie entre 11,5 cm et 46 cm.

Ce modèle sans fil est assez léger et constitue le modèle le plus facile à utiliser parmi tous ceux que nous avons énumérés. Il se démarre instantanément, fait très peu de bruit et n’est absolument pas énergivore. Ne nécessitant pas un grand entretien, vous n’avez nullement besoin de lubrifier le moteur.

Côté des inconvénients, on note une puissance moindre que les précédents modèles. L’autonomie de sa batterie est limitée et il faut prendre en considération le temps de charge.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons