Comment réussir la culture des tomates au potager ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La tomate est un délicieux fruit-légume que l’on cultive durant l’été au potager. Nommé scientifiquement Solanum lycopersicon, de la famille des solanacées, c’est un fruit dont la taille du plan est évaluée à 80 et 140 cm de hauteur. Pour croître, ce plan a besoin d’une bonne exposition au soleil, d’un sol léger et très riche. Semis, entretien, récolte, chacun des gestes qu’on pose durant la culture des tomates a une importance capitale dans la croissance du plan. Comment réussit-on donc la culture des tomates ? On en parle dans cet article.

Le semis de la tomate

La tomate est un fruit-légume qu’on ne peut cultiver qu’en été. Cela vous permet d’être sûr d’écarter tous les risques de gel. Il est alors inutile de semer trop tôt. Pour ce qui est du moment propice auquel on doit semer la tomate, commencer en fin d’hiver, sous un abri et à une température d’au moins 18 à 20°, serait l’idéal.

A voir aussi : Tout savoir sur le lombricomposteur

Pour ce qui est de la plantation des tomates, il vous faut de jeunes plants achetés en godet ou la semence elle-même. Elle doit être mise en terre dans un endroit bien exposé au soleil, à l’abri des risques de gel et du vent. Par ailleurs, entre chaque plant, vous devrez respecter environ 80 cm d’écart. Au besoin, vous pourrez installer des tuteurs à tomate, afin de bien fixer les plants.

En ce qui concerne les conditions favorables pour la bonne croissance de vos tomates, sachez que celles-ci adorent les sols riches. Une bonne exposition au soleil les fera également grandir. En outre, les plants de tomates nécessitent un arrosage régulier sans que leurs feuillages soient mouillés. Ainsi, ils seront à l’abri des maladies. La culture des tomates, c’est des plants en bonne santé, mais aussi un matériel adéquat. Pour avoir des outils adaptés à votre culture, n’hésitez pas à contacter Ternoclic.

A lire aussi : Potager : conseils pour optimiser l’espace

L’entretien des plants de tomates

Pour une bonne croissance des plants de tomates, il faut d’abord que ces derniers soient bien exposés au soleil. Ensuite, vous devrez régulièrement supprimer les pouces, qu’on surnomme généralement les gourmands. Ces pousses se développent au niveau de la jonction située entre la tige et les feuilles. Elles aspirent une grande quantité de sève, alors que la plante en a besoin pour croître. Enfin, n’oubliez pas de tailler la plante lorsque celle-ci aura atteint sa hauteur maximale. Ici, vous devez tailler la tête de la plante en laissant 4 ou 5 groupes de feuilles.

Rappelez-vous de nettoyer et de biner fréquemment le sol pour que de mauvaises herbes ne poussent pas. À cet effet, vous pourrez faire usage d’un traitement régulier fait de purin et de consoude ou de purin d’ortie. Cela permettra de fertiliser le sol par la même occasion, de donner du renfort à la plante et de lui éviter certaines maladies. Pour avoir de belles tomates, vous pourrez ajouter à tout cela, de l’engrais organique destiné à l’entretien des tomates. Tous ces traitements devront être réalisés deux ou trois fois par jour.

La lutte contre les maladies et parasites des tomates

Lorsque vous cultivez des tomates dans votre potager, vous devez rester vigilant face aux maladies et aux parasites qui peuvent les attaquer. Pour prévenir ces problèmes, la rotation des cultures est une pratique recommandée. Effectivement, en changeant régulièrement l’emplacement de vos plants de tomates d’une année sur l’autre, vous diminuez les risques d’infestation par les parasites spécifiques à cette culture.

Il existe certains moyens naturels pour lutter contre ces nuisibles. L’utilisation de purins végétaux, tels que le purin de prêle ou le purin d’ail, peut être efficace pour repousser les insectes indésirables. Certains auxiliaires du jardin peuvent également être utiles, comme les coccinelles et les syrphes, qui se nourrissent des pucerons.

La récolte et la conservation des tomates

Une fois que vos plants de tomates ont bien poussé et donné leurs fruits, vient le moment tant attendu de la récolte. Pour obtenir des tomates savoureuses et à maturité optimale, il faut savoir quand les cueillir. Les signaux indiquant que les tomates sont prêtes à être récoltées varient en fonction des variétés. Dans la plupart des cas, une couleur uniforme et un aspect légèrement ferme sont des indicateurs fiables.

Pour préserver l’intégrité et la saveur de vos précieux fruits lors de la récolte, il est recommandé d’utiliser un sécateur propre pour couper les tiges près du fruit avec délicatesse. Évitez toutefois de manipuler excessivement les tomates afin d’éviter d’endommager leur peau fragile.

Une fois vos précieuses récoltes entre vos mains vertueuses, vous pouvez décider si vous souhaitez les consommer immédiatement ces merveilles juteuses ou les conserver pour plus tard. Dans ce dernier cas, différentes méthodes peuvent être utilisées pour prolonger leur durée de vie.

La première option consiste à les conserver au frais. Placez-les dans un endroit sombre mais aéré comme une cave ou une pièce fraîche où la température oscillera entre 10°C et 15°C environ. Veillez cependant à vérifier régulièrement chaque fruit afin d’éliminer ceux qui montrent des signes de détérioration.

Si vous disposez d’une grande quantité de tomates, vous pouvez aussi envisager la congélation. Pour cela, il suffit de laver les tomates, de les sécher et de les placer dans des sacs congélation. Il est recommandé d’enlever la peau avant la congélation pour faciliter leur utilisation ultérieure.

Une méthode classique mais toujours efficace pour conserver vos tomates est la mise en conserve. Cette technique nécessite un peu plus de préparation mais permettra à vos fruits de résister aux rigueurs du temps. Assurez-vous d’utiliser des bocaux propres et stérilisés ainsi qu’une solution acide comme le vinaigre lorsque vous emballez vos précieux fruits.

Que vous optiez pour la consommation immédiate ou que vous souhaitiez profiter entièrement des bienfaits gustatifs des tomates tout au long de l’année, ces méthodes simples d’entretien et de conservation garantiront l’excellence culinaire sur votre table.

Partager.