Désherbant naturel : les meilleures méthodes pour désherber votre jardin naturellement

Désherbant naturel : les meilleures méthodes pour désherber votre jardin naturellement

Besoin d’un tueur naturel pour limiter les herbes qui envahissent votre jardin ? Pour éviter le glyphosate ou tout autre produit chimique nocif, il existe plusieurs alternatives. Un tueur de mauvaises herbes écologique peut parfaitement enlever les herbes indésirables de vos parterres de fleurs, de votre potager ou de votre terrasse. Découvrez et testez ces 8 conseils simples pour faire votre propre désherbage biologique.

A voir aussi : Albizia (ou arbre à soie) : comment l'entretenir ?

A voir aussi : Piqûre de moustique : comment les soulager ?

Un tueur de mauvaises herbes naturel avec 8 conseils simples et écologiques

Les mauvaises herbes qui ne sont pas toujours

Appelées à tort « mauvaises herbes » dans le langage commun, elles sont principalement des plantes sauvages utiles à la biodiversité .

A lire également : Pourquoi choisir un salon de jardin en teck ?

Également connues sous le nom de mauvaises herbes, ces mauvaises herbes sont nécessaires à l’équilibre d’un jardin biologique. Certaines herbes offrent un abri pour les insectes et couvrent les auxiliaires et les pollinisateurs.

A voir aussi : Pourquoi choisir un salon de jardin en teck ?

D’ autres aident à déterminer la nature d’un sol, à l’équilibrer et à enrichir l’humus. Par exemple :

    • Rouge plus laminé et lamoisissure blanche, comme d’autres nitrophiles qui absorbent l’excès d’azote dans un champ.
    • Ravenelles qui retirent la potasse du sous-sol non assimilée par d’autres plantes et la libèrent lors de leur décomposition, enrichissant le sol.

Lamier rouge — Mouron blanc — Ravenelle

Cependant, si ces herbes, parfois trop invasives, perturbent vos cultures : il y a des astuces naturelles pour les éliminer. En effet, les désherbants écologiques fabriqués à la maison ont prouvé leur efficacité par des générations de jardiniers !

Interdiction des désherbants chimiques

Parmi la variété importante de désherbants chimiques, le plus connu (malheureusement) est le glyphosate.Dangereux, toxique, nocif pour l’environnement et pour les humains, les qualificatifs pour le désherbage chimique ne manquent pas…

Bon nombre de ces herbicides chimiques sont classés comme des « perturbateurs endocriniens ». Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a également classe cette substance comme « cancérogènes probables » .

Un poison qui a un impact sur tout le monde

L’ utilisation de ces produits chimiques constitue un danger tant pour les résidents locaux que pour les animaux domestiques.

Ils contribuent également à la disparition des insectes et des micro-organismes présents dans le jardin.

Parmi d’autres conséquences dramatiques : le déclin inquiétant des petits oiseaux de nos villes et de nos campagnes.

Les conséquences sur notre santé, la pollution de l’environnement, les impacts écologiques sur les sols et les eaux souterraines font de véritables dangers pour les désherbants chimiques.

Pour prendre soin de votre jardin et éliminer les herbes indésirables, pas besoin de produits chimiques. En plus du désherbage à la main ou du désherbage à l’eau chaude, il existe d’autres façons de désherber votre jardin.

Tueur de mauvaises herbes naturel maison pour mauvaises herbes

Pour éliminer les mauvaises herbes qui envahissent votre potager, parterres de fleurs, allée, cour ou terrasse, tout ce que vous besoin est quelques ingrédients communs. Facile à mettre en œuvre, ces 8 embouts anti-mauvaises herbes naturelles sont à la disposition de tout le monde :

1. Eau de cuisson pour les pâtes

Cette astuce est idéal pour éliminer les mauvaises herbes entre le trottoir des allées, terrasses, cour, etc.

L’ eau chaude de cuisson des pâtes (salée ou non) fonctionne parfaitement contre les mauvaises herbes et la mousse. En fait, l’amidon, présent dans les pâtes, est nocif pour les plantes et le sel brûle la racine de indésirable.

  • Verser de l’eau chaude au fond des mauvaises herbes, en prenant soin de ne pas verser sur d’autres plantes.

Attention à l’excès de sel  : s’il est efficace comme désherbant, il tue en grande quantité la microbiodiversité.

2. Eau de cuisson des pommes de terre

Cette astuce est également très utile pour enlever les mauvaises herbes entre les trottoirs des allées, terrasses, cour, etc.

Très riche en amidon, l’eau de cuisson de agit comme un tueur de mauvaises herbes naturel très efficace.

  • Versez de l’eau chaude sur les indésirables, en prenant soin de ne pas la verser sur d’autres plantes.

3. Fumier angélique

Cette astuce est utile pour les parterres de fleurs, le potager, etc.

La purine, également appelée extrait fermenté, est une préparation liquide obtenue à partir de plantes. Facile à préparer et économique, le fumier est idéal pour remplacer certains produits phytosanitaires utilisés dans le jardin.

Pour préparer un fumier d’angélique, vous avez besoin de 1 kilo de feuilles d’angélique et de 10 litres d’eau (recueillir l’eau de pluie, c’est plus économique).

  • Hacher grossièrement les feuilles d’angélique.
  • Laissez-les macérer au soleil dans 10 L d’eau de pluie jusqu’à plus de bulles se forment dans le liquide (environ 10 jours).
  • Filtrer et verser sur vos mauvaises herbes pour les éliminer. Une fois secs, vous pouvez les enlever à la main pour extraire les racines.

Angelica peut être facilement cultivée dans le jardin, dans des pots ou dans un pot.

4. Vinaigre blanc

Préférez son utilisation sur les terrasses, les allées et autres sols inertes non destinés à la culture.

L’ acide acétique présent dans le vinaigre agit comme un herbicide. Le vinaigre blanc, vendu dans le commerce, est une dilution d’acide acétique à environ 10% en général. C’est un tueur de mauvaises herbes de contact. Autrement dit, il brûle les parties aériennes des mauvaises herbes, sans attaquer les racines.

Même si le vinaigre se dégrade rapidement, il risque d’acidifier le sol et d’attaquer la vie microbiologique. Assurez-vous de l’utiliser avec parcimonie dans vos lits et potagers.

Il existe de nombreuses recettes pour le tueur de mauvaises herbes naturelles dans le vinaigre : ils diffèrent par leur dosage pur, dilué ou mélangé avec du savon noir :

Vinaigre blanc dilué avec de l’eau :

  • Commencez par une dilution de 50% : un volume de vinaigre pour un volume d’eau.
  • Vaporisez vos herbes ou arrosez-les avec cette préparation de préférence le matin par une journée ensoleillée pour accentuer l’effet du vinaigre.

Vinaigre blanc et savon noir :

Pour que le vinaigre adhère plus aux mauvaises herbes, vous pouvez ajouter du savon noir. Le vinaigre sera donc moins lessivable par temps pluvieux.

  • Pour 1 L de vinaigre, ajouter 2 c. savon noir liquide.
  • Diluer dans un pulvérisateur et pulvériser les mauvaises herbes le matin par une journée chaude.

La chaleur aide les résidus de vinaigre à s’évaporer pour garder la fertilité de votre terre intacte.

5. bicarbonate

Le bicarbonate de soude est un excellent tueur naturel des mauvaises herbes, qui freine la repousse des indésirables herbes.

Comme beaucoup de sels, le bicarbonate est nocif pour les plantes à une concentration supérieure à 1%. Par conséquent, donner la préférence à son utilisation sur les terrasses, les allées et autres sols inertes non destinés à la culture.

  • 20 g (4 c. rasage) est suffisant pour 1 m².
  • Saupoudrer de bicarbonate directement sur les zones que vous voulez Weed.
  • Pas besoin d’arroser, laissez la rosée faire, qui dissoudre les grains de bicarbonate. Répétez l’opération en cas de pluie trop forte.
  • Répétez 1 ou 2 fois dans l’année, idéalement au printemps et/ou en automne, c’est largement suffisant.

6. Fumier d’ortie

Cette astuce est utile pour les parterres de fleurs, le potager, etc.

Le fumier d’ortie est un très bon tueur écologique, tout comme le fumier angélique.

Recette pour le fumier d’ortie

  • 2 kg d’orties et 10 L d’eau (pluie, de préférence).
  • Couper les feuilles d’ortie en fines lanières et les mettre dans l’eau.
  • Laissez macérer pendant 3 à 7 jours jusqu’à ce qu’aucune bulle ne se forme dans le liquide.
  • Mélanger le mélange 1 fois par jour.
  • Filtrer le mélange.
  • Versez-le pur sur vos mauvaises herbes pour les détruire.

La macération d’ortie dégage une odeur plutôt forte. Il est donc préférable et même fortement conseillé de le faire aussi loin que possible de la maison.

7. Engrais verts contre les mauvaises herbes

Pour simplifier l’entretien des parterres de fleurs, zones réservées aux plantes et aux arbustes, il existe des solutions durables et efficaces.

Association des cultures et des engrais vert Certaines plantes, connus sous le nom de « engrais verts », sont connus pour croître rapidement et produire des substances toxiques contre les herbes indésirables.

  • Phacélie, trèfle, moutarde, etc. : ces engrais verts poussent rapidement et produisent une masse de feuillage et de racines qui empêchent la croissance des mauvaises herbes.
  • Sarrasin : c’est un engrais vert appelé « nettoyant » dont les racines émettent une substance qui inhibe l’émergence de graines de mauvaises herbes.
  • Oeillet, rose et souci :ces plantes produisent des substances toxiques contre l’herbe, par exemple, et d’autres herbes indésirables.

L’ association des cultures est l’une des techniques de base du jardinage naturel, pour préserver les cultures contre les mauvaises herbes. La plantation de fumier vert assure une bonne couverture du sol et sert de fumier vert.

Envisagez de semer des engrais verts entre vos plantes à fleurs et vos arbustes. L’espèce sera sélectionnée selon le moment du semis.

8. Paillage

Pour éviter les mauvaises herbes dans vos jardins potagers ou parterres de fleurs, le paillage est efficace.

Cependant, le paillis doit être appliqué sur un sol qui a été nivelé et qui a été débarrassé des mauvaises herbes. Le paillage limite et étouffe la croissance des herbes indésirables.

Le paillage des plants de légumes et de fleurs peut être fait de différentes façons :

  • Paillis organiques : paille, lin, fauchage des déchets de gazon ou d’herbe déchirés et séchés, fibres de chanvre, etc.
  • paillis avec matériaux de recyclage : copeaux de bois, éclats de terre cuite, ardoise, tuiles, etc.

Le paillage est appliqué dès que la terre est suffisamment chauffée (début du printemps). Au milieu de l’été, assurez-vous de ne jamais couvrir la terre sans l’arroser d’abord.

  • Après un bon bourdonnement, posez une couche de paillis de 10 cm.

Il est bon de savoir qu’il existe des alternatives saines et écologiques au désherbant naturel. Il est vrai que parfois vous devez passer un peu plus de temps dessus, mais avoir un jardin respecté où poussent des produits sains, c’est inestimable !

Croissance au-dessus du sol pour limiter la charge de travail…

Avez-vous déjà envisagé de cultiver votre potager au-dessus du sol ? Vous y trouverez peut-être un peu d’intérêt. En effet, la position de travail est beaucoup plus confortable pour le dos. Un autre avantage est que les plantes sont plus serrées, donc il y a peu de place pour les mauvaises herbes.

Facebook

Newsletter

A propos


Bienvenue sur Jardindivert

Moi c’est Claudie. Jardindivert, c’est mon petit blog perso. Je suis paysagiste dans l’Orne et je partage ici astuces et conseils pour vos jardins.



Show Buttons
Hide Buttons