Quand faire ses semis lorsqu’on possède un potager 

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Faire vos semis au bon moment est un indispensable si vous désirez profiter des récoltes de votre potager chaque saison. Cette tâche vous permettra d’éviter le gaspillage et d’utiliser au mieux l’espace dont vous disposez tout en optimisant la productivité. On vous explique ici à quel moment faire vos semis quand vous avez un potager.

Faites vos semis quand vous avez une terre meuble

Afin d’éviter que les racines de vos semis soient freinées en s’enfonçant dans le sol, il faut que ce dernier ne soit pas trop compact. En effet, il faut qu’il soit assez aéré pour rendre votre travail moins pénible. Pour cela, attendez le début du printemps. Une fois la période venue, un simple coup de croc pour émietter la terre et quelques-uns de râteau suffiront à apprêter la terre de votre potager.

Lire également : Comment bien se servir des garde-corps ?

Vous n’aurez plus besoin d’aérer le sol avant de faire vos semis, car elle le sera naturellement en raison de sa structure. Utilisez une houe ou une serfouette bien affutée pour enlever les herbes indésirables. Vous pourrez ensuite faire vos semis en vous référant au calendrier lunaire par exemple, pour peu que vous en soyez convaincu. Croyance ou réelle efficacité, plus d’infos ici.


Faites vos semis lorsque vous avez un sol réchauffé

Afin de faciliter la pousse des graines que vous comptez planter, le sol devra avoir une température de 10°. Il ne sert donc à rien de se précipiter. Après l’hiver, laissez du temps à la terre de se réchauffer à l’air ambiant. Pour accélérer le processus, vous pouvez débarrasser le sol de tout paillis ou culture, de sorte qu’il soit directement exposé au soleil.

A lire également : Entretien de jardin : les raisons de passer par Aladom

Le printemps est d’ailleurs le seul moment de l’année où il est appréciable de laisser la terre à nu. Une fois réchauffé, vous pourrez faire vos semis dans la même période pour espérer avoir une plus grande productivité. Par ailleurs, retenez que le réchauffement du sol est un bon moyen de le nourrir en profondeur et de faciliter son aération.


Attendez que le sol soit humide, mais pas trop

Au printemps, les périodes de pluie se succèdent sans discontinuité. Vous devez patienter et choisir la bonne journée pour faire les semis en vous référant au calendrier lunaire si vous en êtes adepte. Si vous avez un sol collant et argileux, il est préférable d’attendre que la terre soit ressuyée, c’est-à-dire un peu sèche. Idéalement, la terre est prête à accueillir vos semis quand elle ne colle plus aux bottes et s’émiette dans vos mains.

Pour être sûr de choisir la bonne journée, attendez une semaine de beau temps. Ainsi, vos semis se lèveront plus vite et vos légumes prendront un bon départ. Ils conserveront cet avantage tout le long de leur croissance. Cependant, s’il pleut beaucoup après la mise en terre des semis, les graines risquent de mourir trop tôt. Pour éviter cela, pensez à alléger le sillon en utilisant du terreau de commerce.

En somme, la période idéale pour les semis quand vous avez un potager est le printemps. Toutefois, vous devez choisir la journée adéquate et respecter un certain nombre de conditions pour être sûr d’avoir une bonne productivité.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons