Quels travaux énergétiques dois-je entreprendre à la Réunion ?

0

Les travaux énergétiques sont des travaux d’aménagement réalisés sur un bâtiment ou une maison dans le but de réduire sa consommation énergétique et d’optimiser le confort thermique et phonique des occupants du lieu.

De par cette description, ce processus a comme avantages de préserver l’environnement de l’émission  de dioxyde de carbone dans l’atmosphère et de minimiser le montant de la facture lié à l’électricité.  Ainsi, quels travaux énergétiques doit-on entreprendre chez soi pour atteindre ce niveau de confort thermique ?

A lire aussi : Désherbant naturel : les meilleures méthodes pour désherber votre jardin naturellement

Le chauffage

L’amélioration des techniques de chauffage doit être pris en compte dans les travaux à entreprendre pour optimiser le confort thermique.

A lire en complément : Récupérer les graines des tomates

Il convient a priori d’accroitre la performance des équipements de régulation du chauffage afin de minimiser la consommation d’énergie, de réduire la facture sur le chauffage de 5 à 15 % et d’avoir continuellement des températures chaudes et modérées chez-soi.

Ainsi, diverses installations doivent avoir lieu :

  • Les équipements de chauffage connectés

Ce processus implique le recours à la domotique. Ce faisant, on installe des nano-systèmes dans les éléments tels que les chaudières, les chauffe-eaux ainsi que les radiateurs de sorte à ce que ces derniers puissent être contrôlés à distance via un Smartphone ou une tablette.

Une opération d’une telle envergure ne s’improvise pas et les habitants de la maison doivent faire appel à des experts de la rénovation énergétique à la Réunion pour réaliser un tel exploit.

  • La sonde extérieure de température

Couplé d’un thermostat, cet équipement de chauffage permet d’anticiper et de régler la température du chauffage en prenant en compte les variations de température de l’extérieur.

  • Le système de régulation par programmation d’intermittence

Connu sous le nom de thermostat connecté, ce procédé consiste à régler la consommation de chauffage en fonction de l’emploi du temps de l’utilisateur. D’après les spécialistes, ce phénomène aide facilement à l’économie d’énergie.

  • Le robinet thermostatique

C’est un système incorporé dans le radiateur. À l’instar du thermostat connecté, ce processus permet de contrôler et d’ajuster la température de la pièce dans laquelle les occupants se trouvent.

Il est vrai que l’installation de ces équipements peut s’avérer onéreux au début. Cependant, ce processus est par la suite rentabilisé. En effet, il assure une économie d’énergie optimale mais rend éligible les occupants de la maison lors de l’octroi de subvention financière par l’État et dans le cadre de la sensibilisation à la rénovation énergétique.

L’isolation

L’isolation est l’ensemble des procédés qui consiste à limiter le transfert de chaleur dans une zone froide et chaude. De ce fait, ce mécanisme vise à apporter de la fraîcheur dans un endroit pendant les saisons caniculaires et à ramener la chaleur dans ce même lieu pendant les périodes frigorifiques.

Ainsi, de nombreuses astuces sont proposées pour permettre la réalisation de ce concept :

  • L’isolation des murs

L’isolation du mur ne doit pas être prise à la légère étant donné que ce bloc constitue 25 % du stockage d’énergie dans un lieu. En l’absence d’une prise en charge sérieuse et adéquate, il peut représenter 30 % des déperditions énergétiques. Pour éviter de tels désagréments, il convient de bien isoler ces parois aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur.

L’isolation de l’intérieur consiste comme son nom l’indique à appliquer de l’isolant minéral ou naturel sur les parois internes des murs, de surcroît entre le mur et une contre-cloison. En ce qui concerne l’isolation de l’extérieur, ce mécanisme vise non seulement à insuffler un isolant adapté sur les parois externes, mais aussi à poser des panneaux contre le mur afin d’éviter les fuites d’énergies.

  • L’isolation des ponts thermiques

Les ponts thermiques constituent les portes, les fenêtres et les sols. On les appelle ainsi parce qu’ils facilitent l’entrée rapide des vagues de chaleur ainsi que des courants d’airs. Durant les périodes chaudes, ils sont responsables des températures élevées dans la maison et des températures très basses durant les saisons froides.

Pour une isolation optimale, il convient d’améliorer la performance de ces ouvrants ainsi que des planchers et sols. Pour ce qui est des portes et fenêtres, il est indispensable de repérer les fissures et ouvertures occasionnant des fuites d’aires et de chaleur. Ensuite, il faut les calfeutrer. En ce qui concerne l’isolation des sols, les occupants peuvent déposer des isolants frais sur le sol pour maintenir l’énergie concentrée.

  • L’isolation des combles

Les combles et les toitures mal entretenus représentent 25 à 30 % du gaspillage ainsi que des déperditions thermiques. À l’instar des ponts thermiques comme les portes et fenêtres, ces éléments sont responsables des températures basses et élevés au cours de l’été torride et de l’hiver insupportable.

Pour pallier à ces incidents, il est indispensable de bien entretenir le toit. Si c’est nécessaire, il faut consulter un expert qualifié et apte à proposer la toiture qui se mariera avec le style de son habitat, mais qui résistera facilement à la filtration d’air.

En ce qui concerne les combles, de nombreux habitants recourent au concept « d’isolation de combles à un euro ». Il s’agit d’une subvention en France et dans les départements d’outre-mer visant à aider les foyers modestes à bénéficier d’un confort thermique grâce à l’isolation des combles.

La ventilation

Améliorer la ventilation incombe l’amélioration de l’air ambiante chez soi. Ce processus consiste à purifier l’air de sorte à ce qu’il soit moins humide, donc plus facile à chauffer. L’air modérément chaud prévient en effet la formation de champignons et de bactéries qui sont à l’origine des moisissures dans un habitat ainsi que des gênes respiratoires.

En guise de solution, les professionnels de la rénovation énergétique proposent l’installation d’une Ventilation Mécanique Contrôlée.

D’ailleurs, il existe deux variétés de ce système :

  • La Ventilation Mécanique Contrôlée simple flux

Ce système permet  d’évacuer  par l’extérieur l’air impur présent dans l’habitat pour ensuite introduire l’air frais.  Dans ce genre de procédé, on utilise les fenêtres comme zone d’entrée et d’évacuation d’air.

  • La Ventilation Mécanique Contrôlée double flux

Ce système est quasi-semblable à la Ventilation Mécanique Contrôlée simple flux du fait qu’il permet l’introduction et l’évacuation de l’air. Seule exception, ce mécanisme aide à préchauffer le flux d’air émanant de l’extérieur avant qu’il ne s’évapore dans tout l’habitat.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons