Comment entretenir un bégonia ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le bégonia est une petite plante dont les fleurs sont aisément reconnaissables. Facile à cultiver en jardinière, en bac, en pot et en intérieur, les bégonias se plaisent aussi au jardin, en pleine terre. On revient sur ces jolies petites fleurs colorées : entretien, soin, plantation, etc. Retrouvez ici notre guide sur le bégonia.

Lire également : Comment tailler un Alstroemeria ?

Caractéristiques et origine du bégonia

Les bégonias sont des plantes à fleurs qui font partie de la famille des Bégoniacées. Cette famille comprend environ 2 000 espèces de bégonias. On reconnaît les bégonias grâce à leurs feuilles asymétriques et à leurs fleurs assez fragiles, au cœur jaune très discret.

Les fleurs des bégonias peuvent être dissemblables sur un même pied, selon qu’elles sont mâle ou femelle. Le bégonia a connu de nombreuses hybridations, auxquelles il faut aussi ajouter les cultivars horticoles.

A découvrir également : Comment rempoter une orchidée ?

Les bégonias nous viennent d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. On retrouve des espèces sauvages et tropicales en Afrique et en Asie. Aujourd’hui, on distingue le bégonia botanique du bégonia horticole. Les bégonias botaniques sont d’origine naturelle ou hybride, tandis que les variétés horticoles de bégonias sont des variétés cultivées, croisées pour obtenir des cultivars sélectionnés pour répondre à certaines exigences. En quelque sorte, ce sont des variétés modifiées pour accroître leur résistance, ou modifier leur esthétique.

Les différentes variétés de bégonias

Le bégonia peut être à floraison continue, rhizomateux, arbustif, herbacé, sans tige, tubéreux ou encore rampant et grimpant. Les bégonias que l’on retrouve le plus communément chez les pépiniéristes sont des bégonias vivaces de type Semperflorens, appréciés pour leur floraison continue. On retrouve aussi très fréquemment les bégonias tubéreux, grâce à leur floraison assez spectaculaire et décorative à souhait. 

Il existe de très nombreuses variétés de bégonias. Au sein de chaque grande famille de bégonia se cache des sous-espèces, avec leurs caractéristiques bien à elles. Les variétés les plus connues sont :

  • Les bégonias Semperflorens
  • Les bégonias tubéreux
  • Les bégonias rhizomateux
  • Les bégonias Rex-cultorum
  • Les bégonias bambusiformes
  • Les bégonias arbustifs ou buissonnants
  • Les bégonias à tiges épaisses
  • Les bégonias grimpants ou rampants

Vous avez l’embarras du choix pour choisir vos bégonias chez le pépiniériste. En fonction de vos goûts esthétiques, de vos préférences de formes, de couleurs et de floraison, le bégonia est une plante à fleurs idéale à faire pousser chez soi.

L’environnement du bégonia et ses besoins

Le bégonia, s’il est heureux dans son environnement et selon l’espèce, peut donner des fleurs toute l’année. Il apprécie une lumière douce et indirecte, et a besoin d’une hygrométrie plus élevée que la normale (mais pas trop !), sans excès d’eau, pour préserver les racines et éviter le pourrissement.

Le bégonia peut être vivace ou annuel. On distingue aussi les variétés plus propices à la culture en pot en intérieur. De manière générale, le bégonia apprécie les sols riches et bien drainés, et les expositions ensoleillées à mi-ombre. La plantation du bégonia conditionne sa floraison : la manière et le moment auquel vous plantez vos fleurs est donc important dans la saisonnalité. 

Dans une bonne terre et un environnement légèrement ensoleillé, le bégonia vous offrira son beau feuillage décoratif ainsi que ses jolies fleurs sur une bonne partie de l’année. 

Avec quelles plantes associer les bégonias ?

Les bégonias peuvent très bien être seuls ou accompagnés, en jardinière ou en massifs. Avec de telles variétés de couleurs, vous pouvez tout à fait associer le bégonia à des plantes fleuries de couleurs vives. Fuchsia, Impatiens… ces plantes ont des besoins similaires en ce qui concerne la nature de la terre et l’exposition.

Pour les bégonias en pot, optez volontiers pour des bégonias à port retombant, qui illumineront les balconnières avec leur floraison. Les variétés de bégonias à port droit peuvent aller en pot ou en pleine terre en résistant bien et en produisant de belles fleurs, même avec un soleil très présent.

Quand et comment planter le bégonia ?

Les bégonias sont faciles à cultiver et à entretenir une fois qu’ils sont partis en croissance. La plantation du bégonia est un moment important de la vie de cette plante à fleurs. Elle va en effet s’enraciner et prendre ses aises afin de produire ses fleurs dans les meilleures conditions possibles. 

Dans le commerce, on retrouve les bégonias sous forme de bulbes -ou tubercules), entre les mois de février et de mai. Les bégonias se plantent aussi bien en pot qu’en pleine terre, lorsque les gelées de mai sont passées (fin avril / mi-mai). Le sol à choisir pour la plantation de vos bégonias est un sol fertile, riche, humifère et bien drainé

La plantation des bulbes de bégonias en pleine terre (jardin)

Le terrain qui accueille les bulbes de bégonias doit au préalable être bêché. Enlever les cailloux et les mauvaises herbes. Afin d’améliorer la qualité de la terre, n’hésitez pas à incorporer un compost bien mûr ou un peu de fumier. Déposez les bulbes en faible profondeur. 3 centimètres de terre au-dessus suffisent à recouvrir les bulbes de bégonias.

Astuce : c’est la partie creuse du bulbe qui doit être tournée vers le haut : de là, les tiges de bégonias vont pouvoir naître. Arroser légèrement et régulièrement. Les premières tiges devraient apparaître au bout de quelques semaines.

La plantation des bégonias en pot ou en bac

Les bégonias en pot ou en bac sont superbes à cultiver chez soi. Ils égayent une fenêtre ou une petite allée et peuvent très bien rester en intérieur tant qu’ils reçoivent un peu de lumière naturelle (indirecte). D’ailleurs, traditionnellement, on trouve souvent des bégonias en jardinières sur les rebords de fenêtres, sur les balcons un peu ombragés ou encore sur les terrasses.

Placez une couche drainante dans le fond du bac ou de la jardinière : billes d’argile expansée ou gravier. Combler la jardinière avec un bon mélange de terreau à plantes fleuries et de terre végétale. Ajoutez de la tourbe à votre terre en préparation et déposez les bulbes de la même manière que pour les bégonias en pleine terre. Trois centimètres de terre suffisent pour recouvrir ces bulbes. Ne pas trop tasser manuellement mais arroser pour que la terre se tasse naturellement.

Si vous êtes pressé et que vous souhaitez avoir vos bégonias plus tôt, il est possible de les faire démarrer plus tôt, à partir du mois de mars, en godets. Procédez comme décrit ci-dessus et arrosez légèrement mais régulièrement. Passez les périodes de gelée et placez les mottes entières en terre ou dans de plus grands contenants (bac, jardinière, pot rempli d’un mélange similaire de terre).

Entretien du bégonia : soin, arrosage, rempotage

Le bégonia est une plante fleurie qui n’a pas besoin de beaucoup d’entretien. Lorsque le bégonia est en période de végétation, la terre doit rester humide. N’hésitez pas à arroser abondamment et d’ajouter de l’engrais pour plantes fleuries.

Ceci soutient la croissance de la plante et lui permet de bien puiser les bonnes ressources dans la terre, au moment où elle en a besoin. Une terre trop pauvre empêchera simplement à vos bégonias de produire autant de fleurs qu’espéré.

Procéder ainsi pour les bégonias en pot ou en massifs de fleurs. Une fois que les bégonias montent en fleurs, régulièrement, enlever les fleurs fanées afin de prolonger la floraison. Le fait d’ôter les fleurs fanées évite aussi à la plante de former des graines et de stopper sa floraison.

Entretien du bégonia d’intérieur

Un bégonia d’intérieur est apprécié pour sa capacité à décorer n’importe quel endroit de ses belles couleurs et de ses motifs reconnaissables. Le bégonia d’intérieur exige un peu plus de soin que les bégonias en grandes balconnières ou en pleine terre de jardin.

Les bégonias d’intérieur ont besoin d’un apport plus régulier en engrais liquide, ainsi que d’un substrat bien riche. Ceci va instantanément booster la floraison. L’engrais liquide à choisir est un engrais spécial plantes fleuries. Un engrais pour géraniums sera idéal.

Enfin, lorsque vous arrosez votre bégonia d’intérieur, veillez à ne pas toucher le feuillage. Ceci peut le faire moisir et pourrir et favoriser le développement de l’oïdium. Arroser 2 fois par semaine en période de croissance de la plante (du mois d’avril au mois d’octobre). Le substrat doit pouvoir sécher entre deux arrosages, mais le pot ne doit pas détremper dans l’eau. 

En hiver, c’est la période de dormance du bégonia d’intérieur. L’arrosage est stoppé afin de ne pas solliciter les bulbes.

La taille du bégonia d’intérieur

Le bégonia d’intérieur ne nécessite pas particulièrement d’être taillé. Le seul entretien primordial en pleine floraison est de retirer régulièrement les fleurs fanées afin d’encourager la floraison et non la montée en graines de la plante.

Si vous tenez toutefois à bien entretenir vos balconnières, sachez que les bégonias bambusiformes ont parfois besoin d’une légère taille de juin. Rabattre de deux ou trois feuilles (pas plus) les tiges qui vous semblent trop longues.

Bien rempoter son bégonia d’intérieur

Chaque année au printemps, le bégonia d’intérieur a besoin d’être rempoté. Prenez systématiquement un contenant de diamètre plus grand (2 centimètres maximum) afin de laisser de la place aux racines. Ne choisissez pas trop rapidement un pot trop grand, car la terre a besoin d’être renouvelée.

Comme pour la plantation en pot, placez une couche drainante de billes d’argile expansée ou de graviers au fond du nouveau pot. Une couche de terreau pour plantes fleuries et placez le tubercule sans son ancien substrat dans le pot. Combler avec du terreau, tasser et arroser. Ajouter de l’engrais pour plantes fleuries en arrosant, 2 fois par semaine.

Terre et exposition du bégonia d’intérieur

L’entretien du bégonia d’intérieur passe aussi par le bon choix du terreau et de l’endroit où entreposer votre pot ou votre jardinière. Choisissez un terreau toujours léger, bien drainé. Tous vos contenants pour bégonias d’intérieur doivent être percés de manière à favoriser l’écoulement de l’eau en trop.

Le terreau de feuilles et le terreau pour plantes fleuries sont idéaux pour un bégonia d’intérieur, car ils sont tous les deux riches et légers.

Quant au  meilleur endroit pour entreposer son bégonia d’intérieur, optez pour un endroit où la lumière est vive mais non directe. Certaines variétés de bégonias d’intérieur ont des feuilles pourpres qui craignent moins le soleil. D’autres variétés d’intérieur ont des feuilles qui brûlent vite en présence d’un soleil trop fort et direct.

Évitez les sources de chaleur proches : pas de radiateur ou de feu de cheminée, votre bégonia d’intérieur en souffrirait. L’endroit idéal, en intérieur, reste un petit rebord de fenêtre exposé à l’ouest ou à l’est.

Multiplier le bégonia d’intérieur : les boutures

Le bégonia d’intérieur vit environ 3 ans : n’hésitez pas à préparer vos boutures ! Le bégonia d’intérieur peut être multiplié de diverses façons. On peut utiliser le bouturage à l’étouffée. Au mois d’avril ou de mai, prélevez une dizaine de centimètres sur une jeune tige de bégonia. La procédure est ensuite très simple. Les feuilles présentes sur la moitié inférieure de la tige doivent être retirées.

La bouture sera ensuite placée dans un pot rempli de terre et de sable. Arroser et recouvrir d’une cloche en verre ou d’une bouteille de plastique coupée en deux et renversée. Le substrat doit toujours être frais et légèrement humide. Au bout de quelque temps, des racines se forment et la végétation apparaît.

Maintenez ainsi la bouture jusqu’au printemps suivant, où elle pourra être rempotée. Pour décorer, offrir, et tout simplement se faire plaisir en multipliant le bégonia d’intérieur, n’hésitez pas à mettre en œuvre cette technique ultra simple et efficace de bouturage.

Les maladies et attaques du bégonia

Le bégonia d’intérieur est particulièrement sensible à l’oïdium, comme nous vous le disions, mais aussi au botrytis, un champignon qui fait des désastres. Si l’atmosphère est trop humide, ceux-ci se développent.

La technique de prévention de l’oïdium et du botrytis est tout simplement de s’abstenir d’arroser le feuillage. Arrosez le pied de la plante et évitez soigneusement de mouiller les feuilles. Un traitement préventif à base de prêle en décoction permettra d’éviter la formation des champignons. La prêle est un fongicide naturel.

En traitement, une fois que les champignons sont installés et que vous observez des zones touchées, supprimez les feuilles atteintes et passez de la bouillie bordelaise

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons