La culture du Kiwi de Sibérie

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vous avez entendu parler du kiwi de Sibérie ? Ce fruit, aussi appelé kiwaï, est en vogue en ce moment. Envie d’en savoir plus sur ce fruit et sur la plante ? Comment la cultiver et en prendre soin au quotidien ? Retrouvez ici tous nos conseils pour s’occuper d’un kiwi de Sibérie.

A lire en complément : Quand couper sa pelouse et sa haie ?

Caractéristiques du kiwaï ou kiwi de Sibérie

Le kiwi de Sibérie, aussi appelé kiwaï, est un cousin du kiwi, que l’on connaît bien. Apprécié pour ses vertus nutritionnelles, le kiwi de Sibérie (Actinidia Arguta) est très riche en vitamine C, en oligo-éléments et en polyphénols. Simple à cultiver, il peut se plaire dans n’importe quel petit coin de verdure, tant que les conditions de culture sont réunies.

Le kiwi de Sibérie est une baie qui s’avère assez résistante au froid. C’est une plante grimpante qui produit des fruits oblongs d’une longueur maximale de 2,5 cm. La peau de ces petits kiwis de Sibérie est lisse, d’où son autre nom de « mini kiwi ». 

A découvrir également : 6 Façons simples de nettoyer votre jardin au printemps

Comme les kiwis, le kiwi de Sibérie a des feuilles caduques. Cette plante dioïque peut monter jusqu’à 8 mètres de haut. Elle nécessite la présence minimale de deux plants (mâle et femelle) afin de se reproduire et monter en floraison au mois de juin.

Les fleurs blanches du kiwi de Sibérie sont groupées par trois et sont très parfumées : à découvrir absolument et à planter chez soi, même en espace restreint ! Pour vous en procurer, faites un tour ici : https://coin-des-fruitiers.fr/kiwai/.

Soin et culture du kiwi de Sibérie

Originaire du Japon, de Chine et de Corée, le kiwi de Sibérie est une plante vivace qui a toutefois besoin de soins particuliers. Le kiwi de Sibérie  est typiquement heureux dans un sol humifère et riche, très bien drainé et léger. Les sols argileux et calcaire ne conviennent pas au kiwi de Sibérie.

Cette plante apprécie la mi-ombre et se met en terre au printemps ou à l’automne. La récolte des fruits, quant à elle, se fait en septembre et en octobre après que les fleurs ont laissé place aux fruits. 

Les plants femelles se plantent par 4 ou 5, pour un pied mâle. Espacez les de 3 à 4 mètres et arrosez régulièrement en été afin de bien hydrater la plante. Installez une pergola, un grillage ou une tonnelle afin que les plantes puissent grimper. La liane se développera très bien sur un support palissé.

Une fois que la fécondation des plants femelles est faite et que la fructification est avancée, la récolte se fait à l’automne, 2 à 3 ans après la plantation des pieds. Vous pouvez consommer les fruits frais, avec leur peau, et apprécier leurs bienfaits (richesse en potassium, magnésium, calcium, fer, etc.)

En hiver, vous pouvez pratiquer une taille (2 yeux), mais uniquement sur les branches et rameaux qui ont fructifié. Par ailleurs, peu de maladies sont connues pour cette plante.

Semis et bouturage du kiwi de Sibérie

Pour multiplier votre kiwi de Sibérie, vous pouvez le resemer ou le bouturer. Le kiwaï se sème sous châssis froid. Au mois d’août, des boutures semi-ligneuses peuvent être faites.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons