Quel traitement contre les chenilles processionnaires ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Fréquentes sur les pins et chênes, les chenilles processionnaires sont des larves de papillons qui tiennent leur nom de la façon dont elles se déplacent. Elles sont couvertes de poils urticants qui provoquent de sévères allergies autant chez l’homme que chez les animaux. Il y a donc lieu de les éviter ou mieux, s’en débarrasser pour éliminer tout éventuel risque. Comment procéder ? Réponse dans cet article.

Le bacille de Thuringe, l’échenillage et l’installation des pièges

Les traitements naturels contre les chenilles processionnaires sont assez variés et l’on a alors tendance à multiplier les solutions pour optimiser leur efficacité. La première méthode consiste généralement à pulvériser sur les arbres affectés des bacilles de Thuringe qui empoisonneront les chenilles et stopperont leur évolution. Il s’agit en l’espèce du seul traitement biologique que l’on n’utilise d’ailleurs qu’en dernier ressort car il n’est pas spécifique aux chenilles processionnaires. On procède ensuite à l’échenillage en détruisant de façon manuelle les différents nids logés dans les arbres. C’est habituellement un traitement réalisé par des pros en raison surtout du niveau de précaution qu’il nécessite. Les pièges à phéromones et les colliers éco-pièges sont aussi d’une grande utilité dans cette lutte. Les premiers attireront et captiveront les mâles avant qu’ils n’aient eu le temps de féconder les femelles et les seconds empêcheront les chenilles d’atteindre le sol.

A voir aussi : Comment choisir le meilleur endroit pour installer une mangeoire oiseau sur pied ?

La destruction des chrysalides et la construction des nichoirs à mésanges

Pensez par ailleurs à détruire les chrysalides bien terrées dans le sol. Cela vous permettra alors d’éradiquer toute une colonie et ainsi de diminuer drastiquement leur nombre. Toutefois, comme pour l’échenillage, vous devrez prendre d’importantes précautions pour éviter de vous frotter aux poils. Vous pouvez enfin installer près des arbres touchés des nichoirs à mésanges. En prédateurs naturels, ces oiseaux vous débarrasseront à coup sûr d’une majeure partie des chenilles que vous redoutez tant. Pour votre bien-être, si vous vous faites piquer, il est fortement recommandé de contacter votre médecin.

Les précautions à prendre pour éviter les risques pour la santé

Pour éviter les risques pour la santé, vous devez prendre des précautions. Tout d’abord, il est recommandé de ne pas toucher les chenilles ou leurs nids sans protection adéquate. Les poils urticants peuvent effectivement provoquer divers symptômes désagréables tels que des démangeaisons, des éruptions cutanées et même des troubles respiratoires.

A lire aussi : 6 Façons simples de nettoyer votre jardin au printemps

Si vous devez intervenir sur un arbre infesté par ces nuisibles, portez donc une combinaison intégrale avec capuche ainsi que des gants épais qui couvrent bien les bras. Munissez-vous aussi d’un masque adapté à filtre fin afin de protéger vos voies respiratoires et vos yeux contre toute particule volatile.

En cas de piqûre ou d’inhalation accidentelle, mais aussi si un animal domestique se gratte frénétiquement après avoir approché l’un de ces spécimens toxiques, consultez immédiatement votre médecin vétérinaire ou le centre anti-poison agréé le plus proche. C’est la garantie d’une prise en charge rapide qui permettra dans tous les cas une guérison optimale.

Les alternatives naturelles à l’utilisation de pesticides pour lutter contre les chenilles processionnaires

Si vous cherchez des alternatives naturelles à l’utilisation de pesticides pour combattre les chenilles processionnaires, sachez que plusieurs options existent. Tout d’abord, la meilleure option est souvent la plus simple : il suffit de mettre en place des nichoirs à mésanges et/ou hirondelles afin qu’ils se nourrissent des chenilles.

Cela peut sembler anodin mais cet acte écologique a un réel impact sur la préservation de l’environnement. Effectivement, les oiseaux sont friands de ces insectivores dont ils se nourrissent volontiers au printemps. Leur installation permet donc une rapide régulation du nombre d’insecticides dans votre jardin ou forêt.

Si le nid est situé non loin d’un arbre touché par les chenilles processionnaires, cela contribuera grandement à sa protection contre toute attaque future par cette espèce nuisible.

Certains insecticides biologiques peuvent aussi être utilisés pour combattre efficacement les chenilles processionnaires. Ils agissent en infectant directement leur système digestif et ne présentent aucun risque environnemental ni pour les humains ni pour les animaux domestiques.

D’autres méthodes écologiques consistent aussi à utiliser des pièges adhésifs comportant une phéromone sexuelle qui attire spécifiquement ces nuisibles indésirables. Ces pièges attirent ainsi toutes sorties nocturnes chez ces papillons afin qu’ils soient pris au collet dès leur sortie de leurs cocons.

N’hésitez pas à consulter un spécialiste qui saura vous indiquer les mesures de prévention et traitements les plus adaptés à votre situation en fonction des réglementations locales en vigueur.

Partager.