Récupérer les graines des tomates

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Elles ne s’hybrident pas naturellement. Pour faire des économies ou simplement pour se faire plaisir, vous pouvez récolter vos propres semences de tomates. Quelques points sont à respecter pour mener cette opération avec succès. Les tomates sont en général autogames, la fleur se pollinise elle-même. Il n’y aura pas de risques de croisement entre les variétés. Vous pouvez donc récupérer les graines de tomates pour vos prochains semis.

La récolte des tomates

Vous pouvez choisir de faire pousser qu’une seule variété de tomates. Mais vous risquez d’être frustré, car il existe de nombreuses sortes de tomates qui ont toutes leurs spécificités. Pour faire ses propres graines, il est préférable de récolter les tomates les plus précoces. Elles sont censées renfermer des semences de bien meilleure qualité. Attendez que le fruit soit parfaitement mûr. Récoltez la tomate et ôtez les graines rapidement. Une fois que le jus et la pulpe sont extraits, laissez macérer le mélange plusieurs heures. Cette fermentation va permettre à la pulpe de se dégrader et de se détacher des semences. Cette opération est essentielle pour que les semences soient parfaitement qualitatives.

A lire en complément : Comment choisir des carreaux pour la piscine ?

Nettoyer les graines à l’eau

Une fois les graines rincées délicatement, étalez-les et laissez-les sécher plusieurs jours dans une assiette sur du papier ciré. Sur le papier absorbant, les graines vont coller et elles seront difficiles à extraire sans dommage. Une fois les graines bien séchées, stockez-les dans des sachets en papier. Les graines gardent une bonne germination durant quatre ans. Au printemps suivant pour faire germer vos graines de tomates, vous n’aurez qu’à les planter dans un terreau de rempotage de qualité, d’arroser et d’attendre que le plant soit fort avant de le mettre en pleine terre. Vertes, jaunes, rouges, allongées, grappes, cerises, noires, cultivez ses tomates est la portée de tout le monde, il suffit de bien respecter les différentes étapes.

Séchage et conservation des graines

Le séchage et la conservation des graines sont une étape cruciale dans le processus de récupération. Bien que cela puisse sembler simple, il existe effectivement quelques astuces pour obtenir des graines de tomates de qualité supérieure.

A découvrir également : Les plantes essentielles pour un jardin aromatique sur balcon ou terrasse

Commencez par sélectionner les meilleures tomates du jardin ou du marché. Assurez-vous qu’elles soient mûres à point pour maximiser la germination des graines selon la variété choisie. Pensez à bien vous rappeler que si vous cultivez des tomates hybrides, les chances d’obtenir les mêmes plantules sont limitées car elles ne conservent pas toutes leurs caractéristiques génétiques.

Une fois votre choix effectué, coupez les fruits en deux et retirez délicatement toute leur pulpe avec une cuillère ou un petit couteau. La pulpe sur vos mains va favoriser la fermentation et l’apparition de moisissures sur vos graines lorsqu’elles seront au repos.

Nettoyer les graines est aussi crucial pour éliminer tous résidus pouvant empêcher une bonne germination. Seule l’eau claire suffit à nettoyer efficacement les graines. Une fois rincées délicatement, étalez-les et laissez-les sécher plusieurs jours sur du papier ciré. Effectivement, l’utilisation d’un essuie-tout pourrait provoquer un collage prématuré entre le support absorbant et vos précieuses graines. Pensez à bien mettre vos sachets de côté dans un endroit sec à température ambiante, et à ranger correctement ces derniers afin de garantir leur longue conservation. Un stockage inapproprié pourrait impacter leur taux de germination. Les sachets en papier sont le choix idéal pour enregistrer vos graines de tomates. Il est recommandé de mentionner sur chaque sachet la variété et l’année de récolte.

Il ne vous reste plus qu’à attendre l’arrivée du printemps pour planter votre future plantation. Les tomates ont besoin d’un environnement chaud et humide pour bien pousser ; utilisez donc un terreau de rempotage riche en nutriments. Avec quelques soins attentifs, vos plantules seront bientôt prêtes à être transplantées dans votre jardin ou balcon !

Comment planter les graines récupérées pour de nouvelles tomates

Une fois les graines récupérées et nettoyées, il est temps de planter vos nouvelles graines pour obtenir de délicieuses tomates. Voici quelques conseils pratiques pour bien planter vos graines.

Préparez le sol en ameublissant la terre avec une fourche ou un outil similaire. Ajoutez du compost ou un engrais organique pour donner des nutriments supplémentaires aux plantules. Les tomates ont besoin d’un sol riche en nutriments afin de se développer correctement.

Prenez les sachets contenant les graines que vous avez collectées précédemment et semez-les dans des pots individuels remplis de terreau frais et humide. Il ne faut pas enterrer les graines trop profondément ; une profondeur maximale d’un demi-centimètre suffira largement.

Une fois que vous avez mis la graine dans le pot, tassez légèrement la surface du sol autour de celle-ci pour optimiser son contact avec le substrat et arrosez doucement sans inonder. Pensez à espacer chaque pot d’environ 15 cm car cela permettra aux racines des plants de respirer facilement tout en évitant tout risque de compétition entre eux lorsqu’ils poussent.

Placez ensuite vos pots semis dans un endroit lumineux mais pas directement exposé au soleil jusqu’à l’apparition des germes (comptez environ 7 jours) puis exposez-les progressivement à une plus forte lumière naturelle selon leur croissance journalière, si possible grâce à une fenêtre exposée sud voire ouest qui fournit une meilleure luminosité.

Lorsque les plants atteignent une hauteur de 10 à 15 cm, il est temps de les transplanter dans leur lieu définitif. Choisissez un endroit ensoleillé et protégé du vent pour éviter tout risque d’endommagement des tiges ou des feuilles par le frottement des branches entre elles. Creusez ensuite un trou légèrement plus grand que la taille du pot où se trouve votre plantule et placez-la délicatement dedans sans abîmer ses racines, sans l’enfouir trop profondément non plus.

Il ne vous reste alors qu’à arroser régulièrement vos plants afin de maintenir le substrat humide mais sans inonder. Les tomates ont besoin d’eau pour pousser mais doivent être arrosées avec modération car l’excès d’eau peut causer des maladies fongiques telles que le mildiou ou la botrytis.

Récupérer les graines soi-même permet non seulement d’économiser sur l’achat de nouveaux semis chaque année ou deuxième fois si la première culture a réussi grâce aux fruits récoltés, mais aussi offre la possibilité de découvrir toute la diversité et richesse variétale selon sa région voire son jardin !

Partager.