Cultiver et entretenir le pommier du Japon : conseils et astuces

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Plante utilisée en décoration grâce à sa floraison abondante de couleur rose pastel ou blanche, le pommier du Japon est très prisé en raison de sa facilité d’entretien. Ce billet présente toutes les astuces à appliquer pour cultiver et entretenir cet arbre ornemental.

Planter le pommier du Japon au bon moment

Pour planter le pommier du Japon, il faut tenir compte des saisons de l’année. En effet, la croissance de cette plante particulière n’est pas optimale durant toutes les saisons de l’année. Il faudra tenir compte de ce paramètre pour bien cultiver et entretenir votre plante.

A lire également : Conseils pour un arrosage optimal des oliviers.

Les spécialistes recommandent une mise en terre durant l’automne, période de l’année propice pour assurer la bonne reprise du système racinaire. Durant cette période, on note une utilisation optimale des nutriments par la plante.

Toutefois, il est également possible de planter un pommier du Japon au printemps, notamment lors de la reprise de la végétation. Il faudra seulement porter une attention particulière sur l’arrosage afin d’assurer une bonne reprise.

A découvrir également : Comment mettre en place et utiliser efficacement un lombricomposteur

Réussir la plantation du pommier du Japon

Réussir à avoir un pommier du Japon en parfaite santé, c’est avant tout, le planter convenablement. Une fois la période de plantation choisie, il faut suivre certaines étapes.

  • Creusez un trou d’environ 1 mètre de profondeur pour y introduire le plant.
  • Ajoutez du compost pour augmenter le taux de matière organique dans la terre.
  • Disposez votre pommier du Japon au centre du trou avec un tuteur afin de soutenir l’arbre durant les premières années.
  • Recouvrez le trou avec de la terre mélangée à du compost.
  • Formez une cuvette autour du pied de la plante afin que l’eau abondante d’arrosage serve exclusivement à votre pommier du Japon.

Cultiver et entretenir le pommier du Japon conseils et astuces

Toutes ces étapes vous permettront inéluctablement d’avoir un pommier du Japon en excellente santé.

Assurer un arrosage optimal au pommier du Japon

Pour toute plante, l’arrosage occupe une place de choix dans son développement et son entretien. Le pommier du Japon fait partie des plantes qui craignent vivement la sécheresse.

Le pommier du Japon nécessite un arrosage régulier, surtout durant les périodes d’ensoleillement intense. Cependant, il faut faire attention à ce que le sol ne soit pas détrempé. Cela peut conduire à la pourriture des racines.

Pour éviter l’évaporation de l’eau d’arrosage, mettez un paillage à la base de l’arbre. Toutes ces précautions prises au préalable favorisent l’obtention d’un pommier en bonne santé.

Bien tailler son pommier du Japon

Bien que le pommier du Japon n’ait pas forcément besoin d’être taillé, cette opération est vivement recommandée dans des cas particuliers. À la fin de l’hiver, quand vous remarquez la présence de branches mortes et/ou abîmées, veillez à les enlever.

Celles-ci peuvent être à l’origine du développement de maladies et peuvent également donner lieu à des branches qui se croisent. Cela entraîne la pénétration difficile au centre de l’ensemble des branches, et donc une floraison moins importante.

Par ailleurs, la taille d’un pommier du Japon peut être purement esthétique. On la taille pour lui donner une forme particulière et aussi pour équilibrer la partie aérienne de l’arbre.

Quel que soit l’objectif de la taille du pommier du Japon, elle doit être réalisée à la fin de l’hiver, juste avant la floraison printanière.

Partager.