Pourquoi utiliser son motoculteur en hiver et comment l’entretenir ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

De nombreuses personnes s’imaginent que l’hiver correspond à une maison morte pour le jardin de manière générale et en particulier pour le potager. S’il est vrai que rien ou presque ne pousse en hiver, il y a tout de même certaines activités que l’on peut entreprendre en attendant la belle saison. Par exemple, préparer la terre afin d’obtenir de meilleurs rendements par la suite. En quoi un motoculteur vous sera-t-il utile pour cela et quelles précautions prendre pour son entretien ?

Les raisons de passer le motoculteur en hiver dans son potager

Si vous avez en tête l’image d’une grosse machine agricole à l’évocation du mot “motoculteur”, c’est tout à fait normal. On a en effet pendant longtemps réservé cet outil aux professionnels, c’est-à-dire aux agriculteurs disposant de grandes surfaces cultivables. Les particuliers devaient se contenter pour leur part d’un râteau pour retourner la terre et beaucoup s’en accommodaient, car s’occuper de son potager était principalement vu comme un passe-temps sans grande prétention.

A lire également : Coupe-bordure ou débroussailleuse ? Nos conseils

Toutefois, il faut reconnaître que cela a ses limites et c’est encore plus vrai en hiver. Comme le sol est parfois gelé, vous aurez effectivement les plus grandes peines du monde à retourner la terre. D’ailleurs au passage, quel est l’intérêt de retourner la terre ? Eh bien, cela permet de l’aérer et de préparer vos sols avant de semer des graines. Par ailleurs, on utilise également le motoculteur pour l’émottage, c’est-à-dire le fait de briser les mottes de terre afin d’obtenir un sol plus fertile.

Quoi qu’il en soit, si vous disposez de grandes surfaces dans votre jardin, un motoculteur vous sera plus qu’utile. Car en plus d’entretenir votre potager, vous pourriez en profiter pour faire pousser du gazon au début du printemps. Et pour le gazon aussi, il va être nécessaire de retourner la terre !

A voir aussi : Transporter ses buches sans problème avec le chariot de jardin

Entretien du motoculteur : ce qu’il faut retenir

Si vous comptez passer le motoculteur à la fin de l’hiver ou au tout début du printemps, il se peut que vous ayez affaire à des sols très durs, car froids. C’est pourquoi il va vous falloir redoubler de prudence par rapport à l’entretien de cette machine. Nous tenons d’ailleurs à préciser que si vos sols sont complètement gelés, mieux vaut attendre que les températures augmentent.

Quoi qu’il en soit, voici quelques indications générales à suivre concernant l’entretien de son motoculteur.

  • Vérifiez régulièrement les niveaux d’huile et de carburant et remplissez-les si nécessaire.
  • Nettoyez régulièrement la machine pour enlever la boue, la poussière et les résidus de végétaux qui peuvent s’accumuler sur ses différentes parties.
  • Vérifiez les différentes pièces du motoculteur pour repérer les éventuels usures ou dommages, et remplacez les pièces endommagées ou usées. Vous trouverez notamment des pièces détachées sur le site https://www.webmotoculture.com/.
  • Lubrifiez les différentes parties de votre machine selon les recommandations du fabricant.
  • Enfin, si vous n’utilisez pas votre motoculteur pendant une longue période, rangez-le dans un endroit sec et protégé, et pensez à le couvrir pour le protéger de la poussière et des intempéries.

Normalement, si vous suivez ces différentes recommandations, vous devriez pouvoir utiliser votre motoculteur durant de nombreuses années !

Partager.